DHTML Menu By Milonicasdasdasda

Août 2013 Atelier des étudiants du CRAQ
12-14 May 2013 Science with SITELLE
2012 Rencontre annuelle du CRAQ
2011 Four Decades of Research on Massive Stars - Scientific Meeting in Honour of A. Moffat
     
 

Le Groupe de recherche en astrophysique du Département de physique, de génie physique et d'optique de l'Université Laval a été mis sur pied avec la création de l'Observatoire du Mont-Mégantic en 1976. Le groupe réunit cinq professeurs et, en moyenne par année, deux chercheurs postdoctoraux et 14 étudiants du 2e et 3e cycle. Les activités de recherche du groupe sont financées principalement par des subventions du FQRNT et du CRSNG. Les chercheurs du groupe sont membres du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ).

Pour toutes questions, S.V.P. contactez le directeur du groupe:

    Professeur Serge Pineault
    Université Laval
    Département de physique, de génie physique et d'optique
    Pavillon Alexandre-Vachon
    Québec (Québec) CANADA G1V 0A6
    Téléphone: (418) 656 2131 poste 3901
    Télécopieur: (418) 656 2040

Champ de recherche

Les astrophysiciens de l'Université Laval oeuvrent dans des domaines de recherche d'avant-garde dont les axes principaux sont:

  • dynamique et structure du milieu interstellaire: physique nébulaire, formation stellaire, turbulence, restes de supernova;

  • étoiles massives: étoiles OB et Wolf-Rayet, vents stellaires;

  • populations stellaires dans les galaxies;

  • structure et évolution des galaxies;

  • instrumentation astronomique: spectro-imageur à transformée de Fourier, interférométrie de Fabry-Perot;

  • cosmologie: milieu intergalactique, formation de galaxies, formation stellaire, lentilles gravitationnelles.


Équipement

Le télescope de 1,60 mètre de l'Observatoire du Mont-Mégantic fait partie intégrale des recherches du groupe et de la formation des étudiants. L'observatoire est opéré conjointement avec l'Université de Montréal. Le télescope est muni de nombreux instruments de pointe:

  • imageur visible à grand champ Panoramix-II;

  • imageur infrarouge CPAPIR;

  • spectro-imageur à transformée de Fourier pour le visible SpIOMM;

  • spectro-imageur pour l'infrarouge SIMON;

  • interféromètre de Fabry-Perot et détecteur ultra-sensible FanTOMM et EMCCD;

  • spectrographe Bollen-Chivens à fente longue;

  • polarimètre 'la Belle et la Bête'.

Les astrophysiciens de l'Université Laval ont aussi accès aux télescopes Gemini Nord et Sud (8,2 mètres), Canada-France-Hawaii (3,60 mètres), James Clerk Maxwell (à Hawaii), du Dominion Astrophysical Observatory (Victoria, CB) et de l'Observatoire fédéral de radio-astrophysique (Penticton, CB). Ils sont aussi des utilisateurs des télescopes spatiaux Hubble et Herschel.

Les chercheurs possèdent un réseau de stations de travail Mac et un supercalculateur Silicon Graphics. Ils ont aussi accès au superordinateur de Calcul Québec.

 
 
Website Designed and Developed by Stephan Pieri